Coacher c’est gagner

Encourager les professionnels à développer leur propre potentiel : voilà le cœur du coaching. Un outil clé, qui pousse chacun à être pleinement conscient de ses compétences. Le processus est horizontal, le coach va à la rencontre du coaché. Tout se construit dans le dialogue et l’échange, deux fers de lance d’une culture du travail efficace.

La crise sanitaire induit des temps nouveaux : télétravail, visioconférences, pauses café sur zoom… Autant de changements qui bousculent notre quotidien, avec le risque de parfois nous déstabiliser, ou encore nous pousser vers la passivité. Or, être coaché, c’est être encouragé à oser. Oser, se rendre dans la direction souhaitée, oser se focaliser sur l’instant présent, oser saisir les opportunités qui se présentent.

Au sein des entreprises, le coaching renforce la stature des personnes en poste. Cette pratique accompagne les employés. Elle les pousse à donner le meilleur d’eux-mêmes. D’une pierre deux coups, car le coaching renforce aussi la cohésion interne d’une entreprise. En permettant à chaque collaborateur d’avoir confiance en ses capacités, la synergie plus globale est encouragée. Un outil qui motive, et qui constitue un avantage majeur pour les employeurs.

Mais encore, le coaching fournit les clés nécessaires aux personnes en recherche d’emploi. Il leur permet d’acquérir flexibilité, créativité et dynamisme. Des compétences cruciales pour tous ceux qui se trouvent dans une phase de transition. Les individus coachés en sortent souvent plus proactifs, prêts à se réinventer si les circonstances le demandent.

Avec le coaching, l’idée est que toute personne, qu’elle soit à la recherche d’un emploi ou en poste, se retrouve à même de saisir son potentiel à bras le corps. Le coaching nous aide à trouver la force d’agir, comme celle de se renouveler. Surtout en des temps insolites.