Le big data, the next big thing ?

Le big data, désormais le monde de l’entreprise n’a plus que ce mot à la bouche. Comme s’il s’agissait d’un mantra ou d’une formule magique qui nous guiderait automatiquement et mathématiquement vers le succès. Mais de quoi parle-t-on exactement ? Ces solutions high-tech adoptées en masse par les multinationales sont-elles transposables au monde des PME ?

D’abord, le big data se définit comme la récolte et l’analyse de la masse très importante de données qui sont générées par tout un ensemble d’objets (appareils, gadgets, capteurs, smartphones, tablettes, GPS, ordinateurs) connectés au réseau fixe et mobile. Cette démarche nécessite pour l’entreprise de se doter de nouvelles solutions de stockage et d’algorithmes sophistiqués permettant d’extraire de ce volume de données les informations les plus pertinentes. Quelles sont les applications concrètes au niveau du business ? L’utilisation la plus répandue du big data reste, sans conteste, la collecte de données client pour le marketing. Plus l’entreprise possède une connaissance fine et actualisée de ses clients, plus elle est capable de personnaliser sa communication avec une précision encore jamais égalée. C’est par exemple Nike qui réussit à proposer à chaque utilisateur de son application Nike Plus des vêtements de sport adaptés à la pratique physique de chacun. Une autre possibilité qu’offre le traitement des données est de pouvoir piloter en temps réel une chaine de production afin de mieux gérer les stocks, faire des économies de ressources et optimiser la logistique et l’utilisation de l’outil industriel.

Dans le commerce aussi, le big data est très convoité. En apportant une connaissance précise des comportements d’achats, il aide les grandes chaines dans leur stratégie d’implantation et rendre leur merchandising plus efficient. Starbucks avec environ 25’000 points de vente analyse en continu les installations de bureaux, le trafic sur les lignes de transport public et le flux de personnes dans le monde entier pour décider de l’ouverture de nouveaux cafés. Enfin, en phase de test, certaines marques intègrent des capteurs dans leurs nouveaux produits afin de générer des données et d’observer comment le marché réagit, comment les consommateurs s’approprient cette nouveauté.

On le voit, le big data peut quasiment tout faire. Nul doute que les solutions pour l’adapter aux besoins et aux moyens des PME vont fleurir dans les années à venir.